Thème du FIC 2022

L’Europe ne manque pas d’atouts au plan numérique, mais il lui manquait un discours unitaire et ambitieux. En mars 2021, la Commission a montré le chemin en lançant son programme “Décennie numérique”. La place de la cybersécurité dans cette stratégie est essentielle. Dans un contexte stratégique marqué par la domination des deux super-puissances numériques et l’explosion des menaces cyber, elle en est à la fois la clé de voûte et le fer de lance. 

Au plan opérationnel, l’Europe doit d’abord être en mesure de répondre à la multiplication et à la sophistication des cyber-menaces, ainsi qu’à toutes formes d’insécurité, y compris dans le champ informationnel. 

Les voies et les moyens de la cybersécurité appellent enfin une posture politique. L’Europe doit se doter des outils diplomatiques lui permettant de “persuader” à défaut de “dissuader” d’éventuels adversaires et de faire valoir ses intérêts et sa vision d’un monde numérique durable, centré sur l’Humain et s’appuyant sur des valeurs partagées.

Après le temps de la réflexion, voici donc venu le temps du pragmatisme et de l’action ! Les multiples projets législatifs (NIS2, cyber-résilience, e-evidence, sécurité des produits, DMA, DSA…) ne porteront leurs fruits que s’ils s’accompagnent d’une montée en puissance rapide des capacités de cybersécurité, tant au niveau de chaque Etat-membre que des institutions européennes. Mais la première condition est la mobilisation des talents et des compétences. A l’heure où les alliances historiques s’affaiblissent ou se délitent, la question se résume ainsi : “être européen ou ne pas être”.

Le FIC 2022 sera l’un des événements de la Présidence française du Conseil de l’Union européenne sur les questions de sécurité et de confiance numérique.

 Le programme sera disponible début 2022