Éditorial de Mme Florence Parly, ministre des Armées

2017 aura été une démonstration : celle de la nécéssité de nous emparer pleinement des enjeux de la cybersécurité.

Combien d'attaques ont été menées ? Aujourd'hui, ce n'est plus un téléphone que l'on peut laborieusement pirater après des heures de travail, ce sont des systèmes entiers qui peuvent être interrompus, perturbés. Ce sont des hôpitaux, des gares, des aéroports qui peuvent arrêter de fonctionner. Ce sont des milliers d'ordinateurs, de téléphones et d'objets connectés qui peuvent se changer en un instant en borne, en caméra ou en micro.

Le numérique permet des progrès si utiles et si fulgurants qu'il se développe partout, y compris là où il était inimaginable de le voir. Les nouvelles technologies de l'information et de la communication ont révolutionné notre quotidien, elles s'imposent désormais durablement sur nos théâtres d'opérations, dans nos rangs comme dans ceux de nos adversaires. Dans ce quotidien connecté, "hyperconnecté", même, nous devons donc être attentifs et vigilants.

A l'origine de ces attaques, des combattants d'un genre nouveau, parfois organisés, parfois solitaires, mais presque toujours impunis.

Le thème du FIC 2018 est donc particulièrement sensible. Hyperconnectivité et résilience : deux thèmes centraux pour notre sécurité et notre défense aujourd'hui et demain. Je suis fière et heureuse de pouvoir y participer. Fière, aussi, parce que le FIC prend une nouvelle fois pleinement conscience des enjeux de la cybersécurité et parvient à réunir les acteurs internationaux essentiels.

La France veut servir de modèle en terme de cybersécurité. Le ministère des Armées s'est engagé intensément dans cette bataille. Il mobilise des cybercombattants plus nombreux, une réserve cyber, porte la recherche sur les sujets de cybersécurité et de souveraineté. Le ministère encourage aussi nos entreprises et développe des foyers d'excellence sur ces thèmes dans nos écoles et nos universités.

Cette grande vigilance va de pair avec les grandes opportunités que nous offrent les nouvelles technologies. Elles recèlent de formidables leviers de progrès, d'innovation et de modernisation pour nos Armées et pour l'Etat. Là encore, le ministère des armées doit montrer l'exemple. Le numérique sera ainsi un vecteur majeur de la modernisation du ministère, du succès de nos armes, de l'excellence de notre action.

Nous réussirons les défis du numériques. nous y parviendrons avec le plein soutien de toute la communauté de défense et la loi de programmation militaire ainsi que la revue stratégique cyber offriront des fondements solides à notre action.

Le FIC 2018 nous donnera l'occasion de parler et de débattre, ensemble, de ces thèmes, et je souhaite à cette dixième édition un brillant succès.

Florence Parly